en ca es fr
DESTINATION CULTURE
Articles
Montpellier

Une nouvelle jeunesse pour Cinemed

20 octobre 2016 à 6:03

Avec Laetitia Casta en présidente du jury et une programmation dynamitée pour cette 38e édition, Cinemed veut renouveler un public festivalier vieillissant.

Nouvelle présidente nommée en février 2016 en la personne de l’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti, nouveau directeur artistique avec la nomination dans la foulée de Christophe Leparc (de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes) pour cette 38e édition de Cinemed. « Le changement dans la continuité » était devenu, ces derniers mois, le nouveau slogan du festival du cinéma méditerranéen de Montpellier. Après l’art des formules creuses, Cinemed passe à l’action et acte un véritablement changement dans sa programmation. A l’image du pays invité cette année – La Tunisie, cinq ans après la « Révolution de jasmin » – qui se fera l’écho, à Montpellier, d’un cinéma tunisien incarné par la vitalité créative d’une nouvelle génération de réalisateurs, l’équipe de Cinemed entend casser l’image vieillissante d’un festival pour cinéphiles purs, grâce à un casting d’invités à l’aura plus populaire : on attend la jeune, belle et méditerranéenne Laetitia Casta en présidente du jury de cette 38e édition. Invité d’honneur, Sergi Lopez, « l’archétype du comédien méditerranéen, viril et drôle », aura droit à un focus sur sa carrière donnant lieu à deux avant-premières (« En amont du fleuve de Marion Hansel et « Un dia perfecte per volar » de Marc Recha) et un événement théâtre, « 30/40 Livingstone » au Corum.  

Jeunesse et éclectisme

« Sans changer la structure du festival, la volonté était de redonner à cette manifestation un côté festif qui s’était peut-être un peu oublié ces dernières années. Le fil rouge de cette 38e édition est l’espoir avec beaucoup de films portant sur la jeunesse et le regard qu’elle porte sur ce monde », précise Christophe Leparc. Le nouveau curateur de Cinemed privilégie une ligne éclectique, forte et concise, en limitant désormais la compétition officielle à 9 fictions longs-métrages, 23 courts-métrages et 8 documentaires. Ce qui ne met pas fin aux traditionnelles rétrospectives : elles feront découvrir cette année deux cinéastes méconnus, le Basque Imanol Uribe et Mauro Bolognini, grand auteur italien éclipsé par le succès de la comédie italienne de la grande époque. Toujours dans le même esprit de renouvellement des publics, Cinemed 2016 marque une volonté d’ouvrir le festival sur la ville, avec des partenariats étendus à l’ensemble des salles obscures de Montpellier. Ainsi la « Nuit en enfer » auparavant programmée au centre Rabelais se déplace à l’Utopia, dans le quartier des facultés. Et pour la première fois, des projections seront programmées au cinéma municipal Nestor Burma, tandis que la Panacée et Rockstore rentrent dans la danse festivalière, avec plusieurs soirées festives annoncées dans le cadre de cette édition. Jeunesse, festivité et éclectisme, le cocktail Cinemed 2016 promet de beaux moments de cinéma,

Festival Cinemed, du 21 au 29 octobre à Montpellier

Photo: Extrait du film « Suntan » de Argiris Papadimitropoulos.

+
Articles connexes
Voir
Montpellier

Festival Radio France pour nuits insomniaques

Le festival « Radio France et Montpellier » prend la route de l’Orient pour une programmation en version 1001 nuits avec explorations […]

Voir
Perpignan

Un Visa pour les réfugiés ?

Le 28e festival international du photojournalisme montre autant qu’il dénonce. Le drame des migrants sera encore au coeur de l’événement. […]

Format
Montpellier

Traque à talents électro !

Pour cette 2e édition, le festival Dernier Cri « truste » toutes les scènes électro de Montpellier… et traque les talents régionaux. […]

Articles
Voir
Toulouse

Tapiès : Barcelone aller-retour

Première grande rétrospective de Tapiès en France quatre ans après sa disparition.  L’exposition fait date. Le musée des Abattoirs de […]

Voir
Thau

L’étang de Thau en mode world

Le festival des bords de l’étang de Thau revient pour une 26e édition fidèle aux tribulations nomades des débuts… Festival […]

Voir
Montpellier

Barthélémy Toguo, l’expo mortelle !

L’artiste camerounais en lice pour le prix Marcel Duchamp 2016, fait entrer le déluge dans l’église désacralisée Sainte-Anne, centre d’art […]

 

© 2016 Programme MIRO • Tous droits réservés - contact.miro@univ-perp.fr