en ca es fr
DESTINATION CULTURE
World Wide Saint-Petersburg

Le surréalisme catalan à Saint-Pétersburg !

10 novembre 2016 à 6:01
Photo : Àngel Planells i Cruañas

Une opportunité unique ! L’Ermitage, le plus grand musée au monde en termes d’objets exposés, accueille à Saint-Petersburg une exposition intitulée « Surréalisme en Catalogne ». Un grand pas et une immense reconnaissance pour 29 artistes catalans qui ont gravité autour de celui que l’on considère comme l’étendard du surréalisme : Salvador Dali. C’est la première fois que le célèbre musée russe donne à voir une exposition sur le thème du surréalisme, estampillée « Catalogne ». Encore fallait-il préciser que parler du surréalisme espagnol, c’est parler du surréalisme en Catalogne et plus encore, parler du surréalisme dans la région de l’Alt Empordà. Focus précis et mise en avant revendiquée de ce territoire de la Catalogne. Les 70 oeuvres exposées, dont 8 de Dali ont en commun de montrer la force d’attraction de cette région catalane située autour de Figuères. Non seulement pour sa lumière, ses paysages, sa tradition picturale mais aussi pour l’influence exercée par certains artistes sur Dali et par Dali lui-même sur d’autres peintres.

Les visiteurs de l’Ermitage découvriront ainsi les oeuvres du maître à penser de Dali, le dessinateur et graveur Juan Nunez. Les tableaux et sculptures d’Angel Planells , de Joan Massanet, d’Ángeles Santos, d’Esteban Francés, de Jaume Figueras, de Jaume Turró mais aussi d’Antoni Pitxot révèleront l’esprit profond de ce territoire marqué par les vestiges d’Empuriès, le charme de Cadaquès et bien d’autres paysages singuliers. Avant Dali, après Dali. Influences, liens et naissance d’un mouvement. Attachement et reconnaissance. Si l’Ermitage se sert de la figure de proue du surréalisme Dali pour accrocher le visiteur, c’est très clairement la région de l’Alt Empordà qui, grâce à ses artistes, sera sous le feu des projecteurs de cette belle exposition qui dure jusqu’au 5 février 2017. Sur les 70 oeuvres présentées à l’Ermitage, la majorité provient du Musée de l’Empordà à Figueres et de collections privées. D’autres viennent du Musée Cau Ferrat de Sitges et du célèbre Thyssen à Madrid. Quand on sait qu’en s’arrêtant seulement une minute durant huit heures par jour devant chaque tableau de l’Ermitage , il faudrait 15 ans pour tout voir, on espère que les visiteurs prendront une petite heure pour s’offrir une fenêtre ouverte sur la Catalogne et son rapport intime au mouvement du surréalisme. Une des parties de cette exposition sera présentée au Musée du Tabac en Andorre à partir de mars 2017.

ermitage2

Rêve causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant l’éveil, Dalí.

+
Articles connexes
Voir
Sant Julià de Lòria

Le surréalisme catalan fait un tabac en Andorre

Après Saint-Petersburg, l’exposition sur le surréalisme en Catalogne s’invite en Andorre. Le Musée du tabac présente jusqu’au 28 mai ce […]

Voir
Barcelone

L’ultra médiatique Dali au Palau Robert

Avec l’exposition « Dalí , breaking news », le Palau Robert de Barcelone explore le pouvoir d’attraction médiatique ante et post […]

Voir
Llança

Dalí convoque les médias à Llança

En attendant l’exposition « Eurêka » au Musée d’Art Moderne de Céret (à partir du 24 juin), Dalí est à […]

World Wide
 

© 2016 Programme MIRO • Tous droits réservés - contact.miro@univ-perp.fr