en ca es fr
DESTINATION CULTURE
Articles
Barcelone

Le mystère des photos perdues…

5 mars 2017 à 10:41

C’est l’histoire d’un touriste américain qui, en 2001, achète des négatifs sur un marché aux puces de Barcelone. A l’intérieur, un trésor…Aujourd’hui, la recherche du mystérieux auteur de ces photos se transforme en véritable roman policier.

Une fillette assise en chaussons de danse, une vieille dame lisant son journal à même le trottoir, des écolières en uniforme…Des jeunes, des vieux, des religieux, des pauvres. Un point commun à toutes ces images: Barcelone. On reconnaît la Rambla ou encore l’école de danse Magrina. Ces photos-là sont celles que Tom Sponheim, un Américain de passage à Barcelone en 2001, avait acheté au marché aux puces des Encants. Une enveloppe remplie de négatifs acquise au prix de 3,50 euros. Dix ans après , en 2012, il décide de les faire développer. La surprise est de taille: il découvre des clichés en noir et blanc d’une valeur photographique exceptionnelle. Cadrages parfaits, sens de la composition extraordinaire, travail exceptionnel de la lumière. Le mystérieux photographe est de la trempe d’un Cartier-Bresson, pape de l’instant décisif. L’oeil pourrait encore être celui d’un Willy Ronis ou d’un Català-Roca.

A la recherche d’indices…

Conscient qu’il possède là un trésor, Tom Sponheim décide alors de lancer les recherches via les réseaux sociaux. Il veut retrouver l’auteur de ces fabuleux clichés, témoins de la vie quotidienne de Barcelone dans les années 50 et 60, et souhaite les restituer à la famille du photographe. Sur la page Facebook « Las Fotos perdidas de Barcelona », la traque bat son plein, le mystère est devenu viral…En janvier 2017, les médias  espagnols et catalans se sont emparés de l’histoire. Grâce à cette médiatisation, plusieurs personnes ont déjà été identifiées. Mais toujours pas l’énigmatique auteur. Sur les réseaux sociaux, les internautes cherchent inlassablement des indices pour résoudre cet épais mystère en noir et blanc. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de la photographe Vivian Maier dont vous pouvez retrouver la formidable aventure ici http://urlz.fr/4MD2.

Fotosperdudes fotosperdudes4 Fotosperdudes3 Fotosperdudes1

Articles connexes
Voir
Toroella de Montgri

Road movie à la gitane

Le Palau Solterra présente le fonds photographique de Jacques Léonard sur les Gitans de Barcelone. Une exposition envoûtante, rare et […]

ITW
Aurélie Filippetti

« Les films italiens? Mes premières émotions au cinéma! »

Présidente “surprise” du festival Cinemed, l’ex-ministre de la Culture renoue avec ses premières passions pour le cinéma méditerranéen. Et promet […]

Voir
Aveyron, Cantal et Lozère

Phot’Aubrac, un festival pour mieux voir

Focale ouverte à 360° pour ce festival de photos qui invite, sur le plateau de l’Aubrac, le grand reporter franco-iranien […]

Articles
Voir
Montpellier

Notes sur l’asphalte : road-trip scientifique au Pavillon Populaire

Le Pavillon Populaire, espace d’exposition photographique de plain-pied avec la ville de Montpellier, s’engouffre dans une nouvelle saison consacrée à […]

Voir

Le programme Miro lance son premier Mooc

Le Programme MIRO (Université de Perpignan Via Domitia) lance son premier MOOC ! Une formation en ligne sur les nouveaux enjeux […]

Voir
Rivesaltes

Rencontres du dessin de presse autour de l’œuvre de Josep Bartoli

Le Mémorial de Rivesaltes organise le 11 mai 2017 les premières “Rencontres du dessin de presse” autour de l’œuvre de […]

 

© 2016 Programme MIRO • Tous droits réservés - contact.miro@univ-perp.fr