en ca es fr
DESTINATION CULTURE
Articles
Montpellier

L’art carcéral en vedette à La Jetée

13 mars 2017 à 14:14

En 2009, Reno Leplat-Torti avait 25 ans quand il s’est intéressé pour la première fois aux paños (mouchoirs en espagnol), en recherchant sur internet de l’artisanat carcéral. Présentée à la galerie indépendante La Jetée à Montpellier, sa collection regroupe aujourd’hui 400 mouchoirs peints réalisés par la communauté chicana (mexicaine) dans les prisons du sud-ouest des Etats-Unis. Unique en France – il n’existe dans l’hexagone que deux collectionneurs de paños, et une petite poignée en Europe -, cette collection étonnante livre un aperçu éclectique de l’art des pintos ces artistes emprisonnés, membres de gangs purgeant souvent de longues peines de prison et qui s’essayent à l’art derrière les barreaux.

« A l’origine, les paños sont des mouchoirs ou des taies d’oreillers déchirées en tissus distribués par l’administration pénitentiaire et utilisés par les détenus comme supports pour envoyer des dessins à leurs proches à la manière d’une carte postale », explique Reno Leplat-Torti, commissaire de l’exposition à La Jetée. Une alternative au papier qui leur permet d’exprimer leur fibre artistique, en reproduisant des modèles (les pages déchirées de livres ou de revues clandestines qui se cantinent ou s’échangent entre codétenus) sur des mouchoirs au stylo bille, par une technique de transfert proche de celle du tatouage. Les références de ces œuvres très élaborées peuvent être religieuses, érotico-sentimentales, enfantines ou symboliques selon que ces paños s’adressent à la famille, aux épouses ou aux membres des gangs. Stupéfiant !

Paños chicanos, exposition d’art traditionnel carcéral, jusqu’au 2 avril à La Jetée, 80 rue du faubourg Figuerolles, 34 070 Montpellier

Articles connexes
Format
Sète

Johan Creten, le passeur de Sète

Johan Creten propose une exposition où se mêlent mystères de la nature et références au monde actuel. Vingt cinq ans […]

Voir
Toulouse

Tapiès : Barcelone aller-retour

Première grande rétrospective de Tapiès en France quatre ans après sa disparition.  L’exposition fait date. Le musée des Abattoirs de […]

Voir
Alès

Pierre-André Benoît, l’éditeur qui aimait les artistes

Le musée PAB à Alès sort de sa confidentialité pour présenter le travail hors norme de son donateur Pierre-André Benoît, […]

Articles
Voir
Barcelone

Un striptease architectural classé XXL !

Plus de 150 édifices barcelonais habituellement fermés au public ouvrent leurs portes . Un festival unique d’architecture pour des découvertes […]

Voir
Sète

Yan Pei Ming, enterrement en first class

L’artiste franco-chinois, connu pour ses portraits de Mao Zedong ou Barack Obama, fait entrer « Les ruines du temps réel […]

Voir
Saint-Hippolyte-du-Fort

Zorro en piémont cévenol

Fan de Zorro, Peter Poplaski expose aux côtés de l’expressionniste flamande Rika Deryckere, à Saint-Hippolyte-du-Fort. A Sauve dans le Gard, […]

 

© 2016 Programme MIRO • Tous droits réservés - contact.miro@univ-perp.fr